DESIRÉ RAZAFINDRAZAKA : MAITRE INCONTESTÉ DU PRIEURÉ DU JAZZ MALGACHE

Le Festival international Madajazzcar ne serait pas ce qu'il en est actuellement si Désiré Razafindrazaka, actuel président du Comité d'organisation, n'avait pas plongé ses mains dans le cambouis de l'événementiel malgache en y apportant toute sa passion du jazz.

Sans vouloir se vanter, votre humble rédacteur a déjà eu l'immense honneur de travailler au sein de l'organisation du plus important festival de la Grande Ile (tout style musical confondu) et a pu expérimenter ce que veut dire le travail d'équipe, car là réside le secret du succès de l'événement. Rares sont les gens qui s'aperçoivent de l'immense travail qui est accompli en amont du festival et c'est là le secret du bonheur du public, car moins ils s'aperçoivent des difficultés et des lourdes entreprises, plus ils sont ravis.

Psychosociologue de son état, Désiré Razafindrazaka orchestre de main de maître une équipe jeune et dynamique (même dans les mauvais jours il faut le dire), et vous le verrez sans doute voguer de concert en concert pour apprécier le travail accompli et combler les failles (si faille il y a).

Je dis tout simplement, longue vie au festival Madajazzcar, en espérant qu'Andy Razaf prendra la relève.

Actuellement simple spectateur, et ravi de l'être, je dis tout simplement chapeau bas Monsieur, en vous remerciant de tout ce que vous m'avez appris.