Her Little Piece of Heaven par Ketaka Razafimisa : le Zébu d'Or d'un talent évident

Nous sommes nombreux, familles, amis, connaissances ou simples quidams a avoir été émus par la brusque disparition de Ketaka Razafimisa, mais ne nous attardons pas sur le contexte de la disparition de la jeune réalisatrice. Mettons plutôt à jour les raisons qui ont valu à son oeuvre, court-métrage intitulé "Her Little Piece of Heaven", le  Zébu d'Or de fiction des 10ème Rencontres du Film Court. 

Je n'ai pas ambition à être un critique culturel de métier. La justesse de ma plume et la finesse de mon analyse ne sauront concurrencer ceux des éminents journalistes qui travaillent à Madagascar, mais je suis actuellement navré de l'amalgame formel souvent trop morbide des dernières parutions qui mêlent faits divers et culture.

Dès le début de cet article, je mets en cause ces nombreuses observations qui mettent en relation la mort de l'artiste et son trophée. En premier lieu, ce serait porter un regard malsain sur le professionnalisme du jury du festival qui a démontré jusqu'ici ses qualités. Par la suite, cela ne rend tout simplement pas justice à l'oeuvre.

Car "Her Little Piece of Heaven" est un film de dix-neuf minutes qui mérite les honneurs. Diffusée sur Kolo TV après sa projection en salle, le court-métrage montre une audace scénaristique qui manque cruellement au cinéma malgache. Ses concurrents ne déméritent pas, mais le nouveau regard que posait Ketaka Razafimisa dans son film séduit inéluctablement, notamment pour son caractère intimiste.

Si la technique pêche quelque peu par une lumière non maîtrisée à 100%, surtout pour les scènes d'intérieur, l'ensemble du film plait par sa lecture fluide et sa cohérence. Le choix du sujet est motivé par le désir de montrer une réalité du quotidien et ses plans laissent entrevoir une réalisatrice qui exerce en maître d'oeuvre sur le plateau et en post-production. Les figurants sont presque toujours à leur place, le jeu des acteurs est correct et même surprenant pour le premier rôle féminin. La bande-son du film est diégétique et participe aux émotions qui nous plonge dans l'intimité d'un univers féminin complexe et pourtant décomplexé. 

"Her Little Piece of Heaven", c'est un film qui va à contre-pied de l'image traditionnelle de la femme malgache, pieuse et soumise. Notre héroïne nous fait parvenir le portrait d'une femme forte et non conventionnelle. En bref, c'est la femme décidée que les phallocrates honnissent, que les ecclésiastes redoutent et que l'on craint souvent d'aimer. 

Pour toutes ses raisons, et pour d'autres que je n'ai pas identifié, "Her Little Piece of Heaven" s'est démarqué aux 10è RFC. A travers son film, Ketaka Razafimisa nous a partagé son Anjara Paradisa. Paix à son âme.