La lecture est essentielle à la rédaction !

Comme je l'ai mentionné maintes et maintes fois, la rédaction web est aujourd'hui un métier en vogue, et c'est tant mieux parce que c'est accessible dans un pays comme Madagascar où les opportunités d'emploi sont en chute libre. Ce post est un article en forme de conseil pour les rédacteurs débutants de la part d'un rédacteur passionné de son métier. La lecture est une activité essentielle qui fera de vous de bons voire d'excellents rédacteurs. Cela peut sembler être un truisme, mais il faut tout de même le dire. 

Que lire pour devenir un bon rédacteur ?


Il n'y a pas de restriction en ce qui concerne les ouvrages à lire. L'essentiel est de varier les types de livres qui nous passent sous les yeux. On peut ainsi alterner un bon magazine comme Le Nouvel Obs, L'Expansion ou Le Must du Marketing où les journalistes sont reconnues pour la qualité de leur plume, et un bon roman. Qu'importe s'il s'agit d'un classique de John Steinbeck/Honoré de Balzac ou un roman-plaisir de type Guillaume Musso/John Grisham/J.K. Rowling. L'essentiel est d'avoir de belles phrases qui défilent sous les yeux. Bien entendu, de temps en temps, il faut se consacrer à une littérature plus spécialisée dans la production de contenus pour acquérir en connaissances techniques. Je citerai entre autres "Bien rédiger sur le Web" d'Isabelle Canivet, un "petit" ouvrage de 700 pages et quelques publié aux Editions Eyrolles. 

Certains rédacteurs que je forme me disent qu'ils lisent déjà assez sur le web, mais si j'ai un conseil à donner, c'est de consacrer du temps à la lecture sur papier ou du moins sur liseuse portant sur des publications qui ont déjà été éprouvées et sélectionnées par des éditeurs et des rédacteurs en chef. Le web, c'est nous qui le remplissons et nous ne gagnons pas en expérience en s'abreuvant de textes qui sont de notre niveau. Il y a une différence lorsqu'il s'agit d'un portage de parutions papier. Il y a également des pure players (uniquement disponible sur le web) qui bénéficient d'une équipe éditoriale reconnue (01net.com pour la haute technologie, Maxisciences pour la science, ORPI pour l'immobilier, Cheek Magazine pour la mode...). L'objectif est de se faire plaisir tout en enrichissant le vocabulaire. Ce sera également un 

Quels sont donc les avantages de la lecture ?


C'est simple, il est bien plus difficile de devenir un bon rédacteur si on n'aime pas lire. Les mots s'abreuvent d'eux-mêmes et s'enrichissent au contact des différents auteurs. Plus riche est votre liste de lecture, plus facile sera votre travail. La lecture a entre autres le grand avantage d'enrichir le vocabulaire du lecteur. La lecture fait également travailler l'imagination et permet ainsi de se forger l'esprit dans son processus créatif. Ce sera par la suite l'occasion d’améliorer l'orthographe. Le cerveau enregistre en en effet de manière automatique les mécanismes syntaxiques qui apparaissent au fil des paragraphes. Vous aurez ainsi moins de mal à agencer et produire des phrases agréables. La lecture vous permet enfin de découvrir une grande diversité de styles d'écriture. 

Il est clair qu'acquérir des livres est difficile, mais il y a de nombreuses possibilités d'acheter des ouvrages d'occasion, non seulement à Ambohijatovo, mais aussi dans des magasins moins connus comme celui qui se trouve du côté d'Antaninandro entre Styl'Folie et Suprême Center (pour ceux qui connaissent la capitale malgache). Il y a les nombreux vide-greniers à travers le pays qui réservent aussi des surprises. 

Vous n'êtes pas obligé d'être un serial lecteur pour évoluer. Un à deux romans par mois associés à deux à trois magazines ne dépensent guère plus d'une vingtaine de minutes de lecture quotidiennes. Vos gains qualitatifs seront pourtant remarquables. 

Je ne dis pas qu'un rédacteur qui ne lit pas est médiocre, mais celui qui aime lire fera toujours un meilleur rédacteur qu'un autre qui ne lit que très peu ou qui ne lit que ses sources documentaires. Prenez plaisir à lire. Faites-en un passe-temps. En fin de compte, vous vous rendrez compte que c'est tout aussi agréable que la télévision ou Internet. Enchaînez les livres et vous trouverez plus de bonheur à écrire. Qui sait, un écrivain en herbe sommeille en vous. 

Bonne lecture et bonne rédaction.