Blueline : 149.000 ariary par mois pour ... du très bas débit

Régulièrement, Blueline nous joue la carte de la coupure de câble pour nous proposer une connexion quasi inexistante. Pour une durée atteignant parfois 15 jours, la qualité de la connexion ne permet même pas d'ouvrir un simple mail, et il n'y a pas de compensation financière à la clé, alors que l'entreprise est toujours au rendez-vous pour effectuer le prélèvement. Les grands FAI ont toujours un système de by-pass fiable pour préserver la connexion haut débit de leur clientèle, mais chez nous, que nenni, on nous laisse nous débrouiller avec 5 ko/s. Ces câbles marins toujours coupés sont normalement dupliqués pour offrir la redondance nécessaire pour maintenir la qualité, mais à Madagascar, il n'en est rien. 

En clair, ce FAI auprès de qui j'ai eu le malheur de souscrire un contrat, attiré par leur publicité haut débit qui est somme toute mensongère, n'est pas du tout fiable. Je n'ai pas le droit de vous dire de ne pas y souscrire, malheureusement, parce que je risque une poursuite judiciaire de leur part. Je n'en ai pas le droit je vous le confirme. Si j'étais à la place de quelqu'un qui souhaite une connexion Internet chez lui pourtant, j'y réfléchirais à plus de dix fois, parce que l'engagement est rude et est source de frustration. Pour au moins 12 mois, on passe par tous les états d'énervement. Mais comme je vous le dis, je n'ai pas le droit de vous dire de ne pas signer de contrat, parce que ce genre d'entreprise est un rouleau compresseur qui ne prend pas ses clients en considération et risque bien de me poursuivre, et je ne veux pas être poursuivi. 

Tout ce que je peux dire, c'est que la qualité de service de Blueline est pitoyable. Je ne sais pas pour les autres FAI. 

Hélas, la qualité n'est pas une priorité chez Blueline. Pour notre plus grand malheur.