ANANDRANO : LE CRESSON D'EAU D'ANTANANARIVO

Nasturtium officinale : c'est le nom scientifique du cresson d'eau (ou encore cresson de fontaine). Avec un taux de fer et de calcium très élevé, associé à un faible apport calorifique, cette plante potagère est très intéressante d'un point de vue diététique (surtout pour vous mesdames). Le goût n'est pas en reste car le cresson peut être affectionné de mille manières.

A Antananarivo pourtant, il est bien difficile de se lancer dans l'achat de cette panacée diététique. La situation est telle qu'à l'idée même d'en voir, on en a un haut-le-cœur. Le fait est que les cressons vendus au niveau des marchés de la Capitale sont cultivés en centre-ville (quartier d'Ampandrana par exemple) et que le système d'irrigation des champs de culture sont rejoints par les égouts des collines environnantes (Betongolo, Ampahibe ...). Horreur! Si vous allez aux toilettes dans ces quartiers donc, vous contribuez à la croissance des cressons (je suis cru des fois mais il faut bien exprimer les faits).

Que fait l'Etat dans un pareil cas? Depuis que les égouts se sont déversés dans ces champs, aucune mesure sanitaire ni de réaménagement n'a été entrepris. Faut-il toujours attendre qu'on aille à la campagne pour pouvoir manger du cresson? Je crains bien que oui.